top of page
Rechercher
  • melodieinternet

" Je suis l’aigrette de pissenlit qui se transformera toujours en soleil…"

" Je suis l’aigrette de pissenlit qui se transformera toujours en soleil…"

La philosophie Vedanta est l’un de mes pilliers. Je suis depuis toujours en quête de « Vérités » absolues. Le Jnana yoga me nourrit et m’inspire. J’ai enseigné il y a 25 ans les Lettres et la Philosophie après 5 années d’études littéraires à la Sorbonne mais cette philosophie non dualiste va au-delà d’une nourriture intellectuelle, certes vivifiante mais très liée au mental et à la psyché.

Le Jnana Yoga m'a éveillé, guidé, rappelé à Moi.

Je me rappelle pleurer en Inde en écoutant des « Satsangs » de grands maîtres dans des Ashrams, assise en lotus, oubliant mon corps physique et mes pieds engourdis… pleurer en Afrique devant la sagesse et la tolérance étonnante des marabouts… pleurer en méditant face à des lamas bouddhistes d’une sagesse infinie…

 ils m’ont tous ouvert le cœur et l’âme… je me suis reconnue, j’ai laissé alors jaillir ce qui sommeillait en moi… cette connexion directe à l’absolue accessible en écriture automatique, dans certains rêves ou canalisation…

L’un de mes livres de chevet : les Sutras du merveilleux Patanjali. Une âme évoluée qui a choisi de se réincarner pour aider l'humanité…

Travailler sur Vairagya : le « Renoncement » m’ouvre au détachement face aux désirs et aux émotions. Il faut évidemment beaucoup de la volonté pour l’appliquer à mon quotidien… mais je n’en n’ai jamais manqué depuis que je suis née.

/ Je suis détachée du monde matériel depuis bien longtemps, 10 ans auprès des enfants des rues, ancienne militante décroissante, j’ai préféré parcourir le monde à la recherche de richesses immuables… vivre en van dans la nature, libre de tout attache et loyer…. Vivre en Ashram et offrir son temps à des causes nobles…. Écologiques et humaines…. Je peux vivre de rien…. Sans manque….

/ Je suis détachée de la famille… Par la force des choses…. Mais surtout, je n'en ressens plus le manque… j’ai transcendé mes blessures.

Père et mère biologiques cruellement absents physiquement et malgré tout omniprésents… élevée par une grand-mère décédée trop tôt… j’ai découvert l’indépendance et une certaine forme de résilience spontanée très instinctivement. Je suis partie en Afrique et Asie… et pendant 10 ans les orphelins de mon association humanitaire m’ont fait comprendre que le bonheur ne dépendait pas du monde extérieur mais de notre propre joie de vivre…

/ Je suis détachée du couple….

Et je ne deviendrai jamais dépendante d’un homme, ni financièrement, ni émotionnellement…. Préférant « Bramacharya « a un modèle de couple qui ne correspond pas à mon idéal. J’aime ce que je lis sur le couple Tantrique, et j’ai étudié 5 ans la littérature romantique et platonicienne. Cela plaît à mon Ame mais sans attente… l’esprit calme et détaché… que cela arrive un jour ou non… plus de projection , ni d’attente… et surtout plus de concession. Je suis heureuse et complète seule ! Je me sens Libre.

Pourtant je regarde cette image surréaliste du Pissenlit….

Elle fait écho….

J’ai traversé des tempêtes… abominables …

Mais depuis quelques années j’expérimente la difficulté d’être mère divorcée sans aide ni famille dans cette région…. Je suis de nouveau « attachée » ( moi qui me sentais libre… ), attachée à mon enfant, ma Vie, ma chaire, d’un Amour inconditionnel sans limite.

Alors, pour lui, j’ai fait des concessions, j’ai dessiné des masques et je me suis perdue, cette année…

J’ai expérimenté 5 fois la suisse pour m’en sortir financièrement et lui offrir tant de choses… et je me suis usée … j’ai vieilli… je suis tombée malade dans mon corps et mon être.... burn out...

Ce n’était pas Moi… ces masques, je les ai abandonnés il y a deux mois…. Trop éloignés de mon essence profonde…

Le salaire passant dans les transports, la nounou…. Un eldorado pour certain. Pas pour une maman solo sans relais. Pour moi la suisse est « Maya » : l’illusion d’un bonheur facile qui vous tue sournoisement et vous éloigne de l’essentiel.

Depuis toujours je donne de l’amour… je m’implique dans 1000 projets, défends le droit des femmes, me passionne pour l’éducation, ressens des états de grâce à chaque cours de yoga…. Car c’est en effet ma passion !

Ma mission de Vie: accompagner, guérir, transformer, écouter, réconforter… je suis Amour inconditionnel et Compassion absolue pour tout ce qui souffre…. Les arbres que l'on arrache, l’eau que l'on pollue, les souffrances animales, les femmes victimes de violence, les enfants différents… voilà quelques uns de mes combats…

Hypersensible…

Et malgré tout cet Amour que j’irradie dans un flot continue, malgré ce réel lâcher- prise sur un quelconque retour de l’univers … la matière résiste… et les épreuves sont omniprésentes…

Cette précarité est difficile au quotidien en France. Il n’y a pas d’empathie administrative… lorsque je vivais dans d’autres pays la pauvreté m’ouvrait à la débrouillardise et à l’entraide.

Ici, en France, que de solitude…

Cette machine capitaliste broie des Âmes…

Et il faut être un Héros pour garder la tête haute et poursuivre son chemin de vie…

Alors bravo à tous mes élèves de yoga!

A tous ces militants, artistes, rêveurs, décroissants qui ne se laissent pas broyer … et qui continue de « penser » qu’un autre modèle est possible.

Aujourd’hui j’observe ce pissenlit…. Sur cette photo.

Que symbolise t’il ?

L’espoir d’un sauveur ?

Un moi lumineux qui me porte? Un ange gardien qui me guide ?

Ce n’est en tous les cas pas un homme pissenlit, ni une famille pissenlit….

Car je suis la seule à pouvoir me sauver…

Je continue de transcender mes limites, mes peurs… même si c’est laborieux... et souvent décourageant…

Le yoga m’offre les outils nécessaires pour garder la santé physique et l’équilibre émotionnelle essentielle pour continuer d’expérimenter cette vie terrestre… Je vis une hyper sobriété heureuse mais je suis sur le fil … Tant d’obstacles… depuis toujours… je résiste..

Je suis fière de mon chemin, de qui je suis … je trouve ma vie noble et pure… j’ai traversé, la tête haute, j’ai pardonné mes bourreaux, et je n’attends plus rien…

J’ai tout donné… je m’admire en tant que mère, enseignante, amie… c’est précieux de pouvoir se regarder dans un miroir et de se dire « Wouah…. Quelle force, quelle résilience, quel courage dans tes choix de vie ». Je suis ma meilleure amie et je me fais confiance car je suis stable, sereine, solide.

Avant de fermer les yeux je chuchoterai en souriant :

« Mélodie: tu auras tout donner…

Et tu auras tellement dansé, chanté et aimé sous la pluie battante…. ».

Aujourd’hui je croule sous les dettes… l’absurdité administrative tente de m’achever, mais je ne baisse pas les bras… je suis sur le chemin de croix de Christ… je pourrais abandonner tout espoir de vivre… je comprends ceux qui choisissent le suicide à cause de l’acharnement des banques… ce n'est pas de la lâcheté, c'est de l'épuisement.

Mais grâce à ces obstacles je m’ouvre à une période de vie où j’apprends à RECEVOIR après avoir tant donné et je me dis…

Finalement ce pissenlit… c’ est peut- être ça….

Les aigrettes de pissenlit c’est le lâcher-prise, la légèreté de l’âme qui traverse ce chemin initiatique terrestre et cette fleur jaune c’est l’espoir qui réside dans mon jardin intérieur, qui me porte et brille dans mon cœur… libre des aléas du monde extérieur….

Société toxique capitaliste… vous n’aurez jamais cette liberté infinie qui vibre en moi…

Je suis l’aigrette de pissenlit qui se transformera toujours en soleil…


Mélodie. Mars 2024. Energie de Printemps.






61 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Kommentare


bottom of page